QUECHUA MH500

Comme vous avez déjà pu le voir lors de mes différents tests, j’ai pour habitude de marcher avec des chaussures à tige basse.
Pourquoi ce choix ? 🤔
Simplement parce que j’ai trouvé dans le modèle que j’utilise actuellement le confort, la stabilité, la résistance et la protection que je recherchais.
Oui mais… vous savez également que j’aime sortir des sentiers battus et de ma zone de confort.
Prendre le temps de s’écarter d’un GR ou d’un PR (en toute sécurité) et d’aller au bout de sa curiosité vous fera découvrir des trésors insoupçonnés. ☝
Concernant la zone de confort, cela me permet de découvrir de nouveaux produits et de constater les évolutions sur les équipements qui nous accompagnent lors de nos sorties.

Voilà pourquoi j’ai décidé de tester ces chaussures QUECHUA MH500.

Pourquoi j’ai choisi de tester ce modèle ?

J’ai choisi ces MH500 pour plusieurs raisons :
– le changement de tige
– le placement milieu de gamme
– le test de la membrane étanche

Tige Basse vs Tige MID

De premier abord, ce qui nous attire vers une chaussure à tige basse pour la randonnée, c’est souvent cette sensation de liberté de mouvement.
La cheville n’est pas enveloppée, elle respire et exécute les mouvements librement.
Un bon point qui peut vite devenir désagréable, pour ne pas dire dangereux, sur des terrains rocheux ou techniques.
Les systèmes de laçage rapide sont de plus en plus fréquent sur les modèles en tiges basses et encore très rares sur des modèles en tige MID.
Chacun préférera son type de laçage, dans tous les cas ils auront des avantages & des inconvénients.
La tige MID assure plus de maintien, sans être une tige haute, mais permet une stabilité qui vous évitera parfois une belle entorse.
Elle sera généralement un peu plus lourde qu’une tige basse, mais vous offrira également une meilleur protection face aux éléments naturels comme la végétation ou les roches.
A contrario, à matériau égal, la MID sera plus chaude qu’une basse, moins respirante car la tige sera plus haute.
Le séchage aussi se voit impacté entre ces deux formats de tige : plus de matière, plus de temps de séchage.
Pensez aux membranes imperméables et vous oublierez vite ce point !
En terme de prix, sur les milieux de gamme, la tige basse sera souvent moins onéreuse que la tige MID.
En revanche, attention au revers de médaille, elle s’useront un peu plus rapidement selon les types de terrains.

Vous trouverez facilement sur le net différents articles comparant les types de tiges et leur utilisation selon votre pratique. 

Une chaussure technique milieu de gamme

Équipée d’une tige en cuir, de pares-pierre, d’une membrane imperméable et d’une semelle accrocheuse, la QUECHUA MH500 est une chaussure qui ne demande qu’à jouer dans la cour des grandes.
Sa semelle CrossContact s’adaptera à vos besoins, que le terrain soit gras ou sec. Et croyez-moi, elle fait vraiment le boulot !
Je me suis retrouvé à devoir me « jeter » dans un fossé à cause d’un c** en moto cross qui arrivé de nul part, j’ai été heureux d’avoir cette semelle sous le pied pour remonter sur de la glaise !
De même, sur terrain très technique, les parties latérales de la chaussures et leur grip rapproché vous apporteront une grande aide et beaucoup de confiance.
Bravo à l’équipe de conception pour ça !

DSC00551
J’ai été également très heureux que la chaussure possède une membrane imperméable car elle m’a permit de garder le pied gauche sec pour le reste de la sortie malgré son immersion.
Je m’attendais à une pénétration de l’eau quelques secondes/minutes après cette aventure, mais non.
La fiche technique annonce que la membrane a été validée sur 12km de marche dans l’eau : test perso’ [OK].

DSC00553
La présence des pares-pierres conforte également sa position de chaussure technique.
Efficaces et résistants, ils protégent les orteils & talons des roches, racines, etc lors des sorties sur les terrains accidentés.
Petite incompréhension pratique du pare-pierre avant : l’intégration d’une moulure d’accroche est un plus, ok.
Mais pourquoi avoir laissé cette « gouttière » autour qui a tendance à « ramasser » tout sur son passage (végétaux, terre, petits cailloux…) ?
Je ne comprend également pas la moulure façon « filet » qui accentue l’accroche de boue. Dommage.

DSC00550
Le système de laçage est simple mais les passants de lacets présents sur le haut de la chaussure sont très bien conçus et très résistant.
Couplé à une conception Evofit, la sensation de maintien est incontestablement là une fois la chaussures enfilée et serrée.
Très pratique également et astucieusement intégré dans le design, la languette arrière vous permettra de retirer vos chaussures très facilement.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s