QUECHUA Warm 500 3en1

Si vous avez suivi mes aventures au départ de Chantilly (60) ainsi que mes lives Facebook, vous avez remarqué cette veste.

Premier contact

Lorsque j’ai récupéré cette veste, la première sensation m’ayant frappé concerne sa légèreté.

Autant être direct : pour avoir déjà eu des vestes haut de gamme de la concurrence, la partie technique est certainement au rendez-vous mais la sensation de “lourd” sur les épaules se fait ressentir sans équipement. Avec cette Warm 500, à aucun moment je ne me suis senti sous une “côte de maille”. Sa fiche technique annonce 1,280kg en taille “L”, on ne les sent pas.

25438957_144177146158875_2185933814743925146_o

Deuxième point très agréable ressenti au premier enfilage (on parle toujours de la veste hein !), la sensation d’une coupe “fittée”, près du corps. Avec cette veste, oubliez l’effet “sac à patate”. Histoire de vous calibrer pour le choix de votre taille, je mesure 1m77 pour 82kg, je porte la taille “L”. Entre le fait d’être à l’aise dans les mouvements, de protéger du vent et de ne pas avoir de matière inutile ici & là, dès le premier contact avec cette veste, j’ai senti que nous étions fait l’un pour l’autre.

En utilisation

Une fois sur le terrain, la QUECHUA Warm 500 3en1 montre ce qu’elle a dans le ventre.

Premièrement, oubliez le choix interminable des différentes couches qui vous accompagneront. Histoire de vous donner du concret, je suis parti par 2°C à 00h30 avec une sous-couche thermique et… rien d’autre que cette veste.

Le principe des trois couches est respecté et vous n’aurez rien d’autres à ajouter.

Pour mon “plus grand bonheur”, j’ai eu “la chance” de prendre quatre grosses averses pendant ma dernière sortie. Inutile de vous dire que cela m’a donné l’occasion de vérifier l’imperméabilité de la veste. Là encore, aucune surprise, la membrane de 5000mm et les coutures étanchées font leur travail pour vous garder 100% au sec. L’eau glisse, ruisselle le long de votre corps, sans jamais s’infiltrer dans une brèche qui pourrai vous rendre humide. Tout comme la coupe générale, la coupe de la capuche a très bien été pensée. Ni trop large, ni trop “short”, la petite avancée type “visière” permet d’éviter les gouttes battantes dans le visage même avec un vent de face. (Hummm les yeux qui sentent la fatigue)

25358410_144180229491900_8285975218481689412_o

Pour la couche chaude, comme dis plus haut, oubliez vos pulls, vos polaires ou autre vêtement “douillé”. Ici la seconde couche sera votre couette et votre veste votre lit.

Chaude, légère, amovible et de qualité, la doublure type “doudoune” vous apportera la chaleur dont vous aurez besoin et pas plus ! Avec cette Warm500 3en1, oubliez l’effet sudation et le dos trempé, elle vous gardera au chaud mais ne transformera pas votre sortie en fournaise. Je n’hésiterai pas à partir avec cette veste lors de températures négatives ! Notez également que cette doublure est amovible et entièrement indépendante. Comprenez ici que vous pouvez utilisez cette doublure comme manteau de tous les jours ou bien (à vos risques & périls) seule lors de vos sorties où notre chère Evelyne DHELIAT vous annoncera un soleil radieux non-stop (dommage elle ne fait plus la météo…).

25352071_144183572824899_1537421364583205064_o

Côté rangement, aucune inquiétude si vous en avez toujours plein les poches comme moi, vous serez une fois de plus comblé ! Ce ne sont pas moins de 6 poches qui s’offrent à vous et qui garderont vos objets au sec. Accessibles, spacieuses, équipées de fermeture éclair de qualité et de finition où rien n’est à redire, vous ne vous poserez qu’une seule question : “où ai-je mis… ?”.

Sous les bras, vous trouverez également des fermetures éclaires. Alors non, n’essayez pas d’y mettre un objet, ce ne sont pas des poches. Soucieux de répondre à toutes les attentes, Quechua a intégré ce système de ventilation pour ceux qui passerai par une surchauffe corporel. Une fois encore, les coutures, les fermetures et l’accès sont au rendez-vous.

25395064_144185249491398_8185051661154723957_o

Bilan

Ma note produit : 5/5

Le résultat de ce test pour moi est sans appel : je ne lui ai trouvé aucun défaut. Comme je l’ai dis en début d’article, cette veste n’a rien à envier à ses concurrents, pour ne pas dire qu’elle devrait vite devenir une référence. Avec un rapport qualité/prix toujours imbattable, une conception répondant toujours plus aux attentes des utilisateurs et un niveau de finition parfait, je ne peux que vous recommander cette veste QUECHUA Warm 500 3en1.

quecha-warm500-3en1

Les + :

  • La polyvalence face à la météo et la modularité de l’ensemble
  • La coupe ajustée & précise et le confort
  • La qualité de finition
  • L’étanchéité malgré une ventilation au top
  • Les nombreuses poches

Les :

  • Pas encore trouvé malgré de nombreuses sorties avec, à suivre.

Disponibilité : Magasins & Site internet DECATHLON

PartenairesQuechua | Decathlon Jaux Compiègne

 

Un commentaire sur “QUECHUA Warm 500 3en1

  1. La ventilation sous les bras grâce au zip est vraiment très appréciable.
    Le même système équipe la slide 900 de Wedze et c’est l’idéal pour redescendre la température corporelle.
    En montagne, cela permet d’être chaudement protégé le matin quand les températures sont au plus bas et de « respirer » l’après-midi lorsque les températures augmentent.
    En plaine ou forêt, le côté amovible de la seconde couche à glisser dans un sac à dos si besoin permet aussi de s’adapter à toutes les météos.

    Bref, on sent que c’est un produit conçu pour et par des pratiquants.
    J’appuie le 5/5 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s